Qui Fouillera Ton Sac à Main?: Mes 6 Vérités Sur L’amitié

« L’ami aime en tout temps ; dans le malheur il devient un frère. »(La Bible version Louis Segond, Proverbes 17 :17)

 

L’AMOUR, vaste sujet, qui nous pousse à  lire des magazines, des blogs, à faire des quizz en 8 questions pour savoir en additionnant des ronds, des carrés et des rectangles, quelle amoureuse nous sommes.  Mais cet article n’est pas une contribution de plus sur l’amour…… En tout cas pas sur cet amour là.

Commençons par le début, par la tranche de vie qui m’amène à cette réflexion.

Il y a une dizaine d’années, je suis allée présenter mes condoléances à un cousin, qui venait de perdre sa femme. Assise dans leur salon, à chercher les mots pour le réconforter, une scène m’a profondément marquée : les sœurs de la défunte, cherchaient son répertoire de contacts pour prévenir tout le monde de son départ prématuré. Leurs recherches les menèrent à son sac à main. Elles fouillaient librement, l’une épluchant le carnet dans lequel elle notait apparemment tout, et l’autre passant son téléphone portable au peigne fin.

Bien sûr, il fallait  trouver ses contacts et les appeler; et la meilleure solution était celle-là. De toutes les façons, quelqu’un allait devoir ranger ses affaires, classer ses documents, et entrer dans une intimité que de son vivant, elle ne lui aurait peut-être pas ouvert… mais là, elle n’avait plus ce choix.

J’ai regardé mon sac à main, mon téléphone, et je me suis posée une question que nous devrions toutes nous poser : si je mourrais à l’instant et que je pouvais choisir, à qui est-ce que je permettrais de fouiller dans mon sac, dans mon téléphone, de ranger mes documents et mes affaires les plus personnelles? La réponse s’est imposée à moi en quelques secondes : Madina.

Pourquoi elle? Parce qu’elle est cette personne que l’on prend souvent pour acquis et avec laquelle nous avons une relation sans quizz pour nous définir, sans anniversaires de rencontre, de mariage, sans bagues et autres signes d’engagement, et sans grandes cérémonies, ni parents en commun qui nous font partager le même le nom de famille. Parce qu’elle est cette personne, qui, en dépit de tout cela, apporte un des rayons du soleil qui éclairent ma vie : une amie, mon amie, ma sœur de cœur depuis plus de 20 ans.

Quand je pense à notre amitié et à d’autres que j’ai pu observer,  6 vérités s’imposent à moi. Je les partage avec vous :

  1. Une amie vous connait mieux que vous ne vous connaissez vous-même. Qui mieux que votre amie sait déjà que quand vous lui dites « je passe chez toi dimanche », vous passerez en réalité le mardi suivant, parce que vous êtes toujours pleine d’entrain et de bonne volonté mais qu’une fois dimanche arrivé, vous ne voulez pas mettre le nez dehors? Une amie sait avant que vous ne posiez les yeux sur lui, que cet homme va vous plaire, et qu’elle devra subir vos longues tirades sur ses yeux qui font penser à Idriss Elba et décrypter avec vous des heures durant, le sens profond de son texto, de son regard, de chacune de ses paroles. Elle sait aussi à ce moment-là, qu’il n’est pas encore le bon pour vous, mais fait semblant de le croire, le temps que ça dure.
  1. Une amie vous pardonne toujours. À l’époque où l’on s’écrivait encore des lettres envoyées par la poste, mon amie m’écrivait régulièrement. Malgré ma grande joie de les recevoir, je ne répondais jamais à ses lettres. Elle ne m’en a jamais voulu, elle a continué fidèlement à m’écrire et à m’envoyer de l’amour et de la chaleur de Ouagadougou dans ma grisaille parisienne, et ce, pendant 4 ans. Ça m’a toujours fait du bien de parcourir ses longues lettres. Une amie vous pardonne parce qu’elle vous connait entièrement, et vous aime énormément AVEC tous vos défauts.
  1. Une amie comprend vos mots, vos silences, vos larmes, vos regards, vos rires, et sait toujours quoi faire. Une amie sait quand votre « ce n’est pas grave » veut vraiment dire qu’il n’y a pas de problème, ou quand il signifie que quelqu’un va subir vos foudres plus tard, même si sur le moment vous faites bonne figure. Elle connait vos silences de souffrance et vos silences de réflexion. Elle distingue vos larmes de colère, celles qu’elle doit juste laisser couler sans rien dire, de vos larmes de détresse, qui nécessitent une intervention, un plan, une parole, la bonne parole, de sa part. D’un regard, vous vous dites beaucoup, et elle aime entendre votre vrai rire, celui qui lui dit que vous allez vraiment bien, pas celui qui le fait croire aux autres.
  1. Une amie est prête à tout pour vous. Nous connaissons toutes la fameuse expression « que ne ferais-je pas pour toi?», qui reste une phrase vide jusqu’à ce qu’une amie lui donne un sens et un contenu. Qui d’autre qu’une amie partage tout ce qu’elle a avec vous, passe tous ses congés à vous promener à travers la ville parce que vous êtes là en vacances, et qu’elle préfère passer du temps avec vous qu’à se reposer. Seule une amie est prête à faire semblant d’être la seule à apprécier votre compagnon parce qu’elle sait que quand tout volera en éclats, il faudra qu’elle soit là pour vous aider à nettoyer. Une amie sait, quand vous êtes jeunes, que si votre mère l’appelle pour lui demander si vous êtes ensemble, elle doit répondre que vous venez juste de vous quitter et vous rechercher comme si sa vie en dépendait pour que vous accordiez vos violons à temps.
  1. Une amie est irremplaçable. Vous rencontrerez des personnes gentilles, drôles, inspirantes, généreuses, avec lesquelles vous passerez du temps, mais elles ne pourront jamais occuper la place de votre amie. Il y a vos copines de fête, vos copines de boulot, vos copines d’autres copines, mais votre amie reste votre amie, la seule, l’unique et vous n’en voulez pas d’autre comme elle. Certaines s’en approchent mais que vous osiez l’admettre ou non, il y en a une seule comme ça, c’est votre amie à la vie à la mort.
  1. Une amie c’est pour la vie. Elle est la première personne à qui on veut annoncer qu’on est fiancée, un des premiers visages qui nous vient en tête quand on rencontre un problème quel qu’il soit. Cœur brisé ou cœur qui bat au son d’un nouveau prénom, elle est là, encourageante, méfiante, parano ou complètement mélo mais elle est là, toujours, avec nous. Sans signature, sans mairie, sans témoins, sans prêtre, pasteur, ou Imam, l’amie s’engage à nous aimer telle que nous sommes et telle que nous serons, dans la richesse et dans la pauvreté, jusqu’à ce que la mort l’oblige douloureusement mais fidèlement, à fouiller notre sac à main……

Je ne peux que souhaiter à chacune d’entre vous d’avoir une amie, et si la vie vous accorde en plus la bénédiction d’avoir un mari qui est aussi un ami, laissez trainer votre sac à main et vivez pleinement.

 

 

1 Comment

  1. Bravo pour cet article à la profondeur touchante… Il suscite chez le lecteur l’envie, le besoin d’identifier au plus vite celui ou celle qui fouillera son sac. En espérant que l’heure de la fouille arrive le plus tard possible…

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*