Maîtresse d’un Homme Marié, que Nous Réserve la Saison 2 ?

Pour les personnes qui n’ont pas encore vu la série : cet article ne contient aucun spoiler.

Mars 2020, la vidéo bande-annonce de la saison 2 de la série sénégalaise Maîtresse d’un Homme Marié compte plus de 800 000 vues en moins d’une semaine. C’est pour dire l’attente ! Au-delà du jeu des acteurs, de la qualité de la réalisation et de la production, cette série séduit pour ce qu’elle est.
Un scénario écrit par une femme, Kalista Sy, qui montre au grand jour l’existence de femmes et les diverses problématiques auxquelles elles sont confrontées. Un point de vue, où les femmes ont la parole, sont visibles et peuvent exprimer leurs peines les plus intimes. Rendre public et dire, ce qui d’ordinaire reste caché. Ce n’est ni commun ni anodin en Afrique, même dans les sociétés africaines de ce début de XXI ème siècle.

Maîtresse d’un Homme Marié

Pour les personnes qui n’ont pas vu la série voici une introduction. ” Des histoires de femmes qui rappellent notre vécu. Avec des épisodes qui mettent l’accent sur les divers défis auxquels les femmes d’aujourd’hui font face dans leur quotidien. ” (extrait du synopsis par Marodi TV). On y parle de violences physiques et psychologiques faites au femmes, de relations hommes/femmes, relations mère/fille et père/fille, des femmes dans le monde du travail, des femmes entre elles et entre générations. On comprend alors pourquoi cette série fait parler d’elle, même au delà des frontières sénégalaises. Chaque épisode comptabilise au moins 2 millions de vues ! Sur les réseaux sociaux il y a des groupes de discussions, des événements pour regarder la série en groupe, des talk-shows commentant les épisodes.
Les 50 épisodes de la première saison sont accessible, gratuitement, sur Youtube. La série est en wolof avec des sous-titres en français.

Au delà du Sénégal

Étant en libre accès sur l’internet, Maîtresse d’un Homme Marié séduit des téléspectateurs aux quatre coins du monde. En juin 2019, la journaliste Hortense Assaga était invitée dans l’émission L’Instant M, sur France Inter, pour évoquer le soap-opéra. En effet, la diaspora africaine présente en France suit de très près cette série.
Bien que l’environnement soit celui du Sénégal, les réalités mises en scène sont, encore, dans bien des cas, communes à toutes les femmes, où qu’elles soient. Et c’est cela qui fait naître les discussions. On s’identifie plus à telle ou telle femme, en raison de son vécu, on défend telle autre, on se projette et imagine comment on aurait agi, etc.
Ajouter à cela des éléments qui font écho à des questions d’actualité au sein de la diaspora africaine en Europe. C’est notamment le cas avec la prise en charge de troubles psychologiques à l’hôpital et par un psy.
D’autres questions de santé publique sont mises en avant : la surconsommation de sucre, l’éducation des enfants, la prévention et le traitement du cancer du sein.

Sororité contre le patriarcat

Dans Maîtresse d’un Homme Marié, les hommes ne sont pas mis en avant. Ils occupent des rôles secondaires.
On observe néanmoins, directement, les conséquences de leurs actions dans l’existence de femmes. On voit ” l’insouciance ” et le manque de responsabilité dont ils font preuve, parce qu’ils savent que la “société ” leur permet cela, sans être inquiété.
D’un autre côté, on observe les femmes, qui sont chacune soumises aux injonctions sociales, aux pressions familiales et à la compétition entre femmes. Ainsi, d’un côté elles sont sous le poids d’une société qui encourage la domination masculine, et, d’un autre côté, elles sont victimes d’une guerre concurrentielle entre femmes. C’est certainement l’élément qui marque le plus dans cette série, du moins dans la première saison.
C’est aussi, malheureusement, le fait oublié par le plus de femmes : nous subissons toutes les effets du patriarcat.
On ne peut pas oublier que chaque femme renferme en elle, l’héritage de plusieurs siècles de domination masculine. Et notre plus grande arme contre cela, c’est la sororité et la solidarité entre femmes.

A l’heure de #Metoo et #Balancetonporc, cette série porte sous les feux des projecteurs les réalités de vies de femmes, tiraillées entre épanouissement personnel, obligations sociétales et patriarcat. Selon moi, Maîtresse d’un Homme Marié s’inscrit dans la même lignée que la série Big Little Lies.

Vous n’avez pas encore regardé Maîtresse d’un Homme Marié ? Allez-y vite et dites-nous ce que vous en avez pensé !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*