Quels Mots Gardes-tu Dans Ta Boite à Bijoux?

« De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt! » (Jacques 3 :5, Bible Louis Segond)

Ma grand-mère paternelle, qui a eu de nombreuses filles et petites filles, a appris à celles qu’elle put voir grandir, une leçon importante. Elle disait à chacune, qu’elle devait chercher à posséder le plus possible de bijoux en or, pour qu’en cas de coup dur, elle puisse les vendre rapidement où qu’elle soit, pour s’en sortir.

Aujourd’hui je veux vous parler d’un autre trésor que chaque femme reçoit tout au long de sa vie et ressort dans les moments difficiles: les mots.

Ces mots qui se font une place dans notre boite à bijoux, que nous le voulions ou pas, et qui en ressortent avec la même spontanéité lorsque la vie nous met face à des épreuves, sont des flèches qui peuvent nous clouer au sol ou nous montrer la direction à suivre.

Ils nous façonnent, nous motivent ou nous freinent quand ils ne nous mettent pas simplement à terre, et nous les gardons toute notre vie.

Voici donc, inspirés de ma propre boite à bijoux, les cinq parures de mots que je trouve indispensables à chacune d’entre nous.

1- Tu peux être et faire tout ce que tu décides. Pas tout ce que tu décides sauf ce qui est trop difficile, ce que ce qui est réservé aux femmes qui sont « mieux » que toi, mais bien TOUT ce que tu décides. Quand une femme a reçu ces mots, devant chaque obstacle, elle s’en pare et s’empare du triomphe qu’elle vise, celui pour lequel elle a tant travaillé et sacrifié, celui qu’elle définit elle-même au gré de ses rêves et de ses aspirations.

2Personne ne mérite que tu te dévalorises. Soyons honnêtes on dit plus souvent “aucun homme ne mérite que tu te dévalorises”. Devant chaque choix, devant chaque relation destructive ou abusive, cette phrase sera pour chaque femme qui la recevra, un miroir. Celui qui lui renverra sans déformation ni effet grossissant sur ses défauts, l’image de sa vraie valeur. Et tout le monde sait que ce qui a de la valeur n’est jamais en soldes.

3Sois toi-même. Ces mots sont des clés en or. Ils ouvrent les portes les plus importantes, celles qui nous permettent d’accéder à ce que nous sommes d’unique et de précieux. Avec la même puissance, ils ferment les portes qui poussent celles qui ont le moins confiance en elles, à chercher ardemment à être une autre, celle que la société, la famille, la télé et les magazines disent qu’elles doivent être. Nous ne pouvons être entièrement heureuses et épanouies qu’en étant nous-mêmes en privé comme en public, avec nos défauts et nos qualités.

4Ce n’est pas grave. Si les précédents sont des clés, ces mots-là sont des ailes qui permettent de dépasser nos erreurs et nos échecs, de ne pas chercher la perfection mais d’apprécier le bonheur imparfait qui est en nous. Ce n’est pas grave si nous tombons, ce n’est pas grave si nous échouons, ce n’est pas grave si notre voie apparaît aux autres comme un cul-de-sac. Ce qui compte c’est de choisir notre voie et d’avancer dessus tête haute.

5N’oublie pas de penser à toi. Cette parure est la plus importante de toutes, elle nous permet de lâcher prise, de nous trouver un moment, un espace, une parenthèse pour nous poser à nous-mêmes la question que nous posons à tout le monde et qui vient avec son lot de demandes et d’exigences: « Que puis-je faire pour toi? »

Quand on arrivait chez ma grand-mère, seules ou accompagnées, il y avait toujours un repas à partager, quand il y en avait pour deux il y en avait pour dix, il y en avait d’ailleurs plus souvent pour 10 que pour 2. Fidèle à sa philosophie de vie, je vous invite, si personne ne vous a jamais dit ces mots, à vous servir et à vous resservir. Ma boite à mots vous est ouverte,et surtout, la prochaine fois que vous offrirez des mots à une autre femme, évaluez-les soigneusement et souvenez-vous qu’elle les gardera probablement à vie.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*